Concerts Virtuels de l'espace multimédia Gantner

Une série de concerts virtuels, proposée par l'Espace Multimédia Gantner.
Une proposition de Valérie Perrin, directrice de l'Espace Multimédia Gantner

Agenda

Archives

N°4 - 11 avr : Kaffe Matthews

Collaboratrice de Fennesz ou d’Andy Moor (guitariste de The Ex), la londonienne Kaffe Matthews s’intéresse au son et à la façon dont il est perçu selon son dispositif de transmission et selon l’architecture du lieu d’écoute. Elle proposera en direct du Danemark, une pièce crée spécialement pour ce moment radiophonique.

N°3 - 28 mars : Sébastien Roux & Artkillart

Sébastien Roux proposera des séances d’écoute de pièces de musique électronique algorithmique. Une musique où les sons et leur organisation sont calculés par l’ordinateur. Une musique logique, processuelle, systématique. En contrepoint de cette apparente rigueur, les pièces sont présentées par Sébastien, avec distance et humour. Les commentaires invitent l’auditeur à une écoute active, tendue vers l’évolution des processus à l’oeuvre et les effets psychoacoustiques. L’ordinateur est placé au centre du dispositif, visible par tous, à l’image d’un soliste. Les sons seront spatialisés. Cet après midi à l’Espace multimédia Gantner sera l’occasion de célébrer aussi la sortie du dernier disque de Sébastien, « Succession de timbres avec un partiel en commun », et de découvrir le label Artkillart qui a édité ce disque, avec une séance découverte performative par A.K.A.



N°2 - 28 fevr : Svetlana Maras

Svetlana Maras est une artiste d'art sonore. Elle travaille également dans domaine de la composition électro-acoustique et explore les différentes manières possibles de la représentation musicale à travers le son, les objets et la technologie numérique.


N°1 - 24 janv : Lee Patterson : Lockdown Homework no 2: Domestic Terrain, Lee en lit

"Lee en Lit" est une performance musicale improvisée et live de l’endroit où il rêve habituellement. Qu’il travaille en live à partir de l’amplification, ou en enregistrant au sein d’un environnement, Lee Patterson a inventé une gamme de méthodes destinées à produire ou révéler des sons complexes dans des lieux et situations inattendus. Morceaux de craie, ressorts, noix en combustion ou plantes et insectes aquatiques, tout est bon pour son oreille, qu’il tend en espion afin de créer une musique originale en jouant d’objets et de situations habituellement considérées comme muettes (sourdes ?). Au cours de la pandémie covid19 de 2020-21 Patterson a été forcé de se demander comment interpréter sa musique depuis chez lui. C’est un endroit où il a peu d’espace libre, où il travaille et dort dans la même chambre de 5x5m dans laquelle il a grandi. Réalisant rapidement qu’il n’avait qu’une seule option, il a trouvé comment transformer son lit en surface de performance ou en scène pour unr gamme d’instruments inventés et de processus amplifiés.